Inscriere cercetatori

Site nou !

Daca nu va puteti recupera parola (sau aveti alte probleme), scrieti-ne la pagina de contact. Situl vechi se gaseste la adresa old.ad-astra.ro

Facebook

Réseau pour l’évaluation de la déformation de l’écorche terrestre

Domenii publicaţii > Stiinte ingineresti + Tipuri publicaţii > Articol în revistã ştiinţificã

Autori: Vasile Tudor

Editorial: Ad Astra, 2011.

Rezumat:

La topométrie est une branche de la topographie qui s’occupe avec la technique des mesurages et des calculs nécessaires pour élaborer des cartes et des plans. Le théodolite est le principal instrument utilisé dans la topographie pour mesurer les angles verticaux et horizontaux entre deux directions de visée ou meme pour mesurer les distances entre deux repères a l’aide des fils stadimétriques et de la mire de nivellement centimétrique par la méthode indirecte. Pour effectuer les mesurages, on peut utiliser d’autres instruments et des appareils, de la règle et la roulette a mesurer, jusqu’aux télémètres a laser ou meme la technique GPS (Global Positioning System). Ces systèmes de mesurage sont particulièrement utiles en pratique, mais pour évaluer la déformation de l’écorche terrestre on a besoin des techniques novatrices qui permettent la détermination des paramètres géométriques pour une configuration des lignes courbes disposées en réseau sur une surface similaire a celle terrestre de la zone aménagée.
La déformation de la partie supérieure de l’écorche terrestre est déterminée par des facteurs internes ou externes, tels – subduction des plaques tectoniques et des foyers sismiques, accumulation de la lave incandescente et des éruptions volcaniques, précipitations abondantes et glissement de terrain, gelée et dégel, instabilités gravitationnelles. Les effets de surface de la déformation de l’écorche terrestre (tassement, extension, glissement, rupture) sont évalués en temps réel et les données obtenues, transformées sur l’ordinateur assurent des informations utiles pour la prognose avec une marge d’erreur acceptable des processus géologiques. Une telle approche peut réduire significativement les pertes matérielles et des vies humaines causées par les séismes, les éruptions volcaniques, les glissements de terrain etc. Le réseau topographique prototype se compose des blocs de mesurage 3, les câbles en acier 1 et les conduits 2, confectionnés en métal, en masses plastiques ou en d’autres matériaux rigides, résistants aux sollicitations mécaniques et a l’action destructive des agents physico-chimiques du milieu environnant . Les blocs de mesurage 3 contiennent des dynamomètres, des comparateurs ou d’autres dispositifs et appareils pour mesurer les tensions et les déformations des côtés du réseau topographique, formés par les câbles de liaison 1, introduits dans les conduits de protection 2 qui permettent le coulissement souterrain de ceux-ci.
Le réseau topographique a la longuer des côtés de quelques centaines de mètres et il est enfoui a une profondeur de h=1…3m, ayant dans les noyaux des trous d’accès aux blocs de mesurage. Pour simplifier l’exploitation du réseau, les blocs de mesurage sont prévus avec des moyens électriques et électroniques pour la conversion et la transmission des signaux analogues ou digitaux a une station de transformation et interprétation des données. Il y a de diverses variantes constructives pour le réseau topographique souterrain qui diffèrent selon la forme, les dimensions et la nature des matériaux qui constituent les parties composantes. Outre la forme carrée, on peut concevoir des réseaux triangulaires, pentagonaux et héxagonaux etc. Les possibilités sont illimitées et les idées novatrices surgissent dans un cadre motivationnel d’émulation créative.

Cuvinte cheie: Ad Astra

URL: http://www.voxinventica.com